À quel âge devient-on meilleur au lit ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Que l’on soit une femme ou un homme, l’on s’est déjà demandé, au moins une fois dans sa vie, cette question : à quel âge devient-on réellement un bon coup au lit ? Si l’on écoute la légende, la sexualité est meilleure à 17-18 ans chez l’homme et vers la trentaine chez la femme. Ce qui, dans la vraie vie, est loin d’être une réalité. Si l’on se réfère aux scientifiques, la performance sexuelle serait liée à un facteur biologique.  Si l’on se focalise sur les sondages, la réponse à cette question varie selon l’âge et le vécu de la personne interrogée. Qu’en est-il réellement ?

16-25 ans : la projection

Généralement, les femmes et les hommes dans cette tranche d’âge sont encore dans la phase de l’accomplissement. À partir de 16 ans, le sexe est encore une simple « envie », une sorte de projection. L’orientation sexuelle n’est pas encore bien délimitée, les attentes et les fantasmes ne sont pas encore définis, bref, c’est encore un nouveau monde qui n’attend qu’à être découvert. Il ne connait pas encore bien son corps, il n’est pas encore bien dans sa tête et il commence encore peu à peu à découvrir son rapport avec les autres personnes du sexe opposé (ou de son sexe).

 Pour les femmes, c’est encore le moment où le romantisme prime sur le reste. La plupart du temps, elles s’attendent à ce que ce moment soit le plus « parfait » possible. À cause d’une certaine ambivalence, il se peut qu’un certain blocage se forme. Les tabous, les peurs et les appréhensions empêchent de bien profiter de l’extase promise par le sexe.  Certains seront aussi tentés d’idéaliser le plaisir charnel. Malheureusement, avec le manque d’expérience dû à l’âge les chances d’atteindre immédiatement un orgasme intense sont minimes.

25-35 ans : la stabilité

À partir de 25 ans, une certaine stabilité s’installe : que ça soit au niveau de son corps ou de ses émotions. En effet, il est plus aisé de reconnaitre les points qui offrent l’extase. Les émotions et les ressentis retrouvent également un certain équilibre. Le désir n’est donc plus à conjuguer au futur, mais au présent. Si la satisfaction n’a pas encore été au rendez-vous, il est désormais temps de combler ses attentes et ses désirs. Le plaisir n’est plus un simple détail, mais est essentiel dans la vie de couple ou en dehors.

Une créativité sexuelle commence aussi peu à peu à s’installer. La sexualité devient un sujet plus facile à aborder.  Il devient plus simple de mettre des mots sur ses fantasmes et ses envies. Pour les femmes, le sexe prend, à cet âge, une autre tournure différente. Avec l’horloge biologique qui se fait de plus en plus pressante, l’envie de materner est bien présente. Néanmoins, cela peut constituer un blocage au plaisir. Le sexe n’est donc plus fait pour le plaisir, mais est une étape importante pour la procréation.

35 à 40 ans : l’autonomie

L’orgasme, on en parle ? Une fois que le besoin imminent de materner s’estompe un peu, les femmes retrouvent le plaisir dans le sexe. C’est alors un moment clé pour les deux sexes. En effet, à partir de 35 ans, prendre son pied au lit devient une obligation. La jouissance n’est plus une simple coquille, mais un besoin fondamental. Du côté des hommes, c’est l’âge idéal pour faire grimper les femmes au rideau. Avec beaucoup plus d’expériences au compteur, ils reconnaissent mieux les attentes des femmes qui partagent leur lit.

Cet âge est également une occasion idéale pour se lancer dans des pratiques plus ludiques et plus jouissives. Selon les statistiques c’est dans cette tranche d’âge que l’achat du premier sex-toys se fait. Décider à obtenir le plaisir de toutes les manières possible, l’on sera tenté d’explorer de nouveaux horizons : expérimenter de nouvelles pratiques sexuelles, se faire plaisir soi-même, etc. Il est clair que les galipettes sont donc plus intenses à cet âge. Et ce virage vers l’autonomie est d’une importance capitale pour la suite.

40 à 47 ans : le changement corporel

Entrer dans la quadragénaire est un tournant important dans la vie d’une femme et d’un homme. Durant cette période, un changement décisif se fait au niveau du corps. Certains se sentiront moins à l’aise avec leur corps tandis que pour d’autres, c’est le moment ou jamais de faire de nouvelles découvertes dans son corps. Malheureusement, c’est également à ce stade que la plupart s’interrogent sur leur désirabilité.  La bonne nouvelle : si le changement est accepté, le désir reprend sa place et la jouissance également.

Une question existentielle peut se poser ici : peut-on encore profiter de sa sexualité ? N’est-il pas temps d’abandonner sa quête du plaisir sexuel. Il s’agit d’un cheminement existentiel qui peut déboucher sur une meilleure connaissance de soi. Une fois que cette étape de questionnement est dépassée, c’est le jaillissement. Le besoin de se retrouver heureux sexuellement est de plus en plus fort. Ce réveil de sens pousse à de belles promesses.

50 – 55 ans : l’ouragan

Contrairement à ce que l’on peut penser, entrer dans la cinquantaine n’est pas la porte de sortie. La sexualité a encore tout à fait sa place et le désir également. Mais le temps ne doit en rien entraver sur le l’envie et le plaisir. En prenant conscience de cela, il est tout à fait normal de vivre une vie plus jouissive et plus libre. Vivre au présent devient le credo des séniors. Le passé est à enfermer dans une cage dorée. Cela reste une expérience significative, mais ne doit, en aucun cas, influencer sur l’expérimentation sexuelle à venir. Avec plus de liberté et moins de pression, le désir d’expérimenter la capacité du corps fait tomber plusieurs barrages.

C’est donc l’âge où l’expérimentation sexuelle est de plus en plus forte. Cela va de la confirmation des plaisirs et des sensations déjà ressentis jusqu’à la découverte de nouveaux horizons sexuels comme les rencontres libertines ! Le fait que la jeunesse physique ne soit plus présente n’est pas un frein à l’épanouissement sexuel. 

Et sur Gare aux Libertins alors ?

Voici la répartition de nos membres selon différentes tranches d’âges :

  • 18-24 ans : 5965 membres soit 14%
  • 25-34 ans : 12536 membres soit 30%
  • 35-44 ans : 12427 membres soit 29%
  • 45-54 ans : 8739 membres soit 20%
  • 55-64 ans : 2838 membres soit 6%
  • 65 ans et + : 451 membres soit 1%

On peut remarque que les 25-44 ans constituent plus de la moitié de nos membres (59%) avec une belle part aussi pour les 45-54 ans 😉
Bonnes rencontres libertines à toutes et à tous

Partager.

A pros de l'auteur

Un commentaire

Laisser un commentaire