Avec ou sans préliminaires ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Tout le monde s’accorderait à dire que la case préliminaire est incontournable lors de vos rencontres libertines lorsqu’il est question d’atteindre beaucoup plus facilement l’orgasme. Il faut que chacun puisse sentir efficacement le plaisir monter avant d’entamer la vraie pénétration, c’est la clé pour des ébats réussis !

Pour les femmes, c’est connu, les préliminaires sont essentiels pour les mettre vraiment en condition. Pour les hommes, on a parfois trop tendance à penser qu’ils veulent souvent se passer de cette étape, et n’attendent donc que la pénétration. Mais que l’on veuille ou non, il est important d’accorder toute leur importance aux préliminaires. Que nous soyons homos, hétéros ou bisexuels, non seulement les préliminaires font partie intégrante des rapports sexuels, mais ils permettent également d’accéder à un épanouissement sexuel plus satisfaisant. Les préliminaires développent tout également l’intimité et la confiance réciproques du couple, car à la fois source d’excitation et de tendresse infinie.

Cependant, il existe quand même certains cas exceptionnels dans lesquels on pourrait zapper les préliminaires

Viser le 7e ciel, ça se prépare !

On ne le dira jamais assez, mais l’acte sexuel commence bien même avant la pénétration. L’objectif des préliminaires, c’est de se mettre en parfait accord pour atteindre le même plaisir. On suscite alors chez l’autre un émoi le plus sensuel possible. En effet, les préliminaires ne se limitent pas aux préparations physiques, ils constituent également une mise en condition psychique. Même si cette première étape est le plus souvent sans orgasme, elle emmène autant l’homme et la femme à un haut niveau d’excitation sexuelle, les préparant promptement à avoir une relation sexuelle. Du point de vue physiologique, ceci est notamment vrai pour la femme. Une fois bien excitée, le vagin se lubrifie et facilite la pénétration, nettement forte agréable qu’une pénétration dite « à sec ». Pour l’homme, l’étape des préliminaires favorise une plus forte érection puisque le désir s’en trouve stimulé davantage. Du côté psychique, les préliminaires renforcent la complicité sexuelle du couple, le rendent synchrone et amènent chacun dans une zone de plaisir des plus intenses. Le désir se reflète dans les yeux des partenaires, brulants et aptes à se livrer à toutes les fantaisies… aux portes du 7e ciel !

Une mise en bouche qui stimule et qui fait monter le plaisir !

Sans qu’on s’en aperçoive, les préliminaires peuvent démarrer rien qu’en s’échangeant des textos. « J’ai envie de toi, j’arrive… » par exemple, qui ne s’émoustillerait pas en recevant tel message ? Là on commence déjà à s’imaginer tout un tas de choses. Et lorsque vient l’heure de se rencontrer en face à face, on se déguste par des regards qui en disent long ! Les premiers baisers viennent tous seuls, timorés au début, puis de plus en plus langoureux. On se frôle, puis on s’entrelace. Pour certains, voire son partenaire se déshabiller, ôtant les boutons un par un et découvrir son corps est aussi une étape des plus érotiques. Pour témoigner tout le désir que notre partenaire nous inspire, on prend soin d’explorer les moindres recoins de son corps. On n’hésite pas à partir à la découverte des zones érogènes et à tester ce qui excite le plus : caresses légères ou plus appuyées, mots doux ou plus coquins murmurés à l’oreille, massages, baisers… En déclenchant de plus en plus l’excitation de votre partenaire et de vous-même, vous préparez vos corps aux jeux de l’amour !

Certains essayent de varier les plaisirs en utilisant des accessoires et gadgets, le but est justement de ne pas tomber dans la routine et de varier les jeux. On innove pour ne pas toujours faire les mêmes choses !

Entre cunnilingus, fellation et anulingus…

Appelées également « caresses buccales », ces pratiques sexuelles orales consistent à stimuler les parties génitales à l’aide de la langue, des lèvres, de la bouche… provoquant des sensations de plaisirs intenses !

Le cunnilingus est une pratique appréciée par la grande majorité des femmes libertines. Non seulement il permet d’augmenter le désir avec la stimulation du clitoris par la langue, mais offre également une lubrification supplémentaire grâce à la salive de son partenaire. Certaines femmes même connaissent un premier orgasme dès les préliminaires grâce au cunnilingus. Les femmes de type clitoridiennes sont les plus sensibles à cette pratique.

Pour ce qui est de la fellation, c’est l’un des préliminaires préférés des hommes. Accompagné par une masturbation de leur pénis par leur partenaire, le plaisir est à son comble à un tel point que l’homme ne pourrait plus se retenir. Au couple donc de décider de s’en arrêter là ou bien de poursuivre avec la pénétration.

L’anulingus, quant à lui, est une autre forme de sexe buccale assez méconnue. Pourtant, il procure des sensations intenses. Avec la langue, on stimule l’anus de son partenaire. L’anus est également une zone érogène fortement sensible avec ses nombreuses terminaisons nerveuses, autant présentes chez les hommes que chez les femmes. L’anulingus est ainsi le préliminaire idéal à la sodomie, et pratiqué autant dans des couples hétérosexuels comme homosexuels. Il permet à la fois de détendre les muscles du sphincter et de lubrifier la zone anale grâce à la salive. On stimule la zone externe aux pourtours de l’entrée de l’anus avec la langue, des baisers, des succions… avant de pénétrer l’intérieur toujours par la langue. Tout cela va contribuer à une sodomie en toute douceur et forte agréable, car il faut en effet que le partenaire soit suffisamment détendu et excité.

Et quand peut-on donc se passer des préliminaires ?

On peut très bien passer de suite à l’acte sans les préliminaires… à la seule condition que les deux partenaires sont déjà très « hot » ! Ainsi, on se passe de tous ces jeux de caresses seulement lorsque l’excitation est déjà à son paroxysme. En effet, un jour ou l’autre on veut tous une petite partie libertine sans trop de préliminaires, un petit coup « vite fait bien fait » sur la table à manger ou encore sous la douche nous procure tout autant de plaisir ! Mieux encore lorsque l’on décide de faire l’amour dans un endroit insolite ou peu familier, plus le temps pour les préliminaires ! L’envie à elle seule conduit l’excitation à son comble. En bref, il n’y a pas de règle absolue en matière de sexe et de préliminaires. Certains exigent cette étape, tandis que d’autres ne sont pas très friands des longs préliminaires. L’essentiel c’est d’être à l’écoute de son corps et de celui de son/ses partenaires pour des rencontres libertines réussies ! On ne se force surtout pas, on se laisse aller au gré des envies et des contextes, car le plaisir dépend d’une combinaison de stimulations, qu’elles soient d’ordre physique ou psychique !

Partager.

A pros de l'auteur

Laisser un commentaire